Webmail Montpellier

Le Webmail Montpellier : en quoi cela consiste-t-il concrètement ?

Aujourd’hui, et plus que jamais, au sein de notre société, dans la majorité des secteurs, les échanges instantanés sont plus que nécessaires. D’ailleurs, de nombreux systèmes ont été conçus afin de permettre aux utilisateurs d’avoir un accès facile et efficace à ces échanges. La plupart des domaines ont besoin de ce mode de communication rapide notamment au sein de nos institutions. En effet, le monde de l’enseignement ne s’arrête pas uniquement aux enseignants et plusieurs intervenants en font partie. C’est pourquoi, afin de faciliter les échanges au quotidien des nombreux professionnels, le rectorat de Montpellier a mis en place ce concept. Mais quelle est la fonction d’un rectorat et d’une académie ? Et en quoi consiste vraiment le Webmail et quelle est sa réelle utilité ? À travers cet article, nous allons vous détailler son principe et ses nombreuses fonctionnalités pour vous permettre d’y voir plus clair !

Qu’est-ce qu’un rectorat ?

À l’époque, pour devenir recteur d’académie, il était obligatoire d’être diplômé d’un doctorat. Depuis 2019, des exceptions ont été faites afin de permettre aux recteurs de pouvoir exercer leur profession sans être titulaire de ce diplôme.

Le rectorat est le service de la direction nationale à l’échelle de l’académie de l’éducation nationale. Il a pour objectif de faire appliquer la politique de l’académie au niveau national. Le rectorat gère l’enseignement du premier degré, du second degré ainsi que les établissements de l’enseignement supérieur. Les fonctions du recteur sont nombreuses, il a de larges pouvoirs concernant l’organisation de l’éducation, de l’orientation et de l’enseignement. Il a la responsabilité de coordonner les différents services et membres de toute la collectivité territoriale. Depuis 2016, chaque région a sa propre région académique. Par ailleurs, il faut savoir que le recteur exerce aussi des fonctions de chancelier des universités. Il est le seul interlocuteur du conseil régional ainsi que du préfet de région. En France métropolitaine, neuf régions sont sous la direction des recteurs. Les académies sont : Aix-Marseille, Besançon, Bordeaux, Caen, Lille, Lyon, Montpellier, Nancy-Metz et Paris. L’Outre-mer quant à elle comptabilise cinq recteurs pour : Mayotte, La Réunion, la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe. Depuis janvier 2016, tous les recteurs ont la charge de la nouvelle organisation.

Qu’est-ce qu’une académie ?

L’académie est une circonscription administrative de l’éducation nationale. Elle est constituée par le recteur et ses adjoints qui forment un comité de direction académique. Le recteur est nommé par décret par le président de la République en Conseil de ministres. Le recteur exerce différentes missions liées à l’action éducatrice au sein même de l’académie et des départements.

La responsabilité entière du service public de l’éducation lui est attribuée, de la maternelle jusqu’à l’université. Il a aussi les compétences d’exercer dans le domaine de l’enseignement privé sous contrat.

L’histoire de l’académie :

C’est par décret en mars 1808 que Napoléon Ier a créé la division de l’université impériale. En octobre 1808, le conseil de l’Université l’adapte et prévoit la mise en place de trente-deux académies. À l’époque, les départements ne détiennent pas l’ensemble des facultés nécessaires pour l’académie. C’est pourquoi, dix-huit académies vont être organisées.

Selon la progression de l’empire, plusieurs académies seront créées. Nous recensons parmi elles :

  • L’académie de Genève en 1809 ;

  • L’académie de Pise en 1810 ;

  • L’académie de Groningue en 1811 ;

  • L’académie de Leide en 1811 ;

  • L’académie de Parme en 1812 ;

  • L’académie de Rome en 1812 ;

  • L’académie de Brème en 1813 ;

  • L’académie de Munster en 1813.

En 1814, quarante académies furent ainsi créées. À la chute de l’empire, treize académies ont été abolies. Pendant plusieurs centaines d’années, les académies ainsi que leurs fonctions n’ont pas cessé d’évoluer. Parfois, le nombre s’est agrandi, puis par la suite celui-ci s’est amoindri. C’est réellement à partir de 1962, que les gouvernements ont réussi à mettre en place une harmonisation et des limites au sein des académies ainsi que des circonscriptions d’action régionale.

Webmail Montpellier : qu’est-ce que c’est ?

Le concept de Webmail Montpellier est simple : il s’agit d’un espace de stockage disponible et d’envoi de courriels permettant à l’ensemble des professionnels de l’académie de pouvoir communiquer et échanger de manière instantanée. Il est possible d’accéder à ce service depuis un ordinateur ou une tablette pour profiter pleinement du service et de ses fonctionnalités de manière optimale. Toutefois, il est également possible de l’utiliser depuis un smartphone en ayant préalablement téléchargé l’application mobile. Le Webmail Montpellier est un service mis en ligne pour la ville de Montpellier uniquement. Pour l’utiliser, il suffit d’être connecté à Internet. Il est important de savoir que son utilisation est complètement gratuite, mais aussi qu’il est possible d’y accéder 7j/7 et 24h/24. Cette grande disponibilité offre à l’utilisateur la possibilité de gérer ses messages en ligne de la meilleure manière qu’il soit. De façon générale, le Webmail Montpellier est un système informatique qui permet aux membres de pouvoir lire et échanger des messages, de pouvoir gérer leurs contacts et leurs agendas et surtout de pouvoir partager des fichiers.

 

Qui est concerné par le Webmail Montpellier ?

Ce concept est destiné uniquement au personnel des différents services de l’académie de Montpellier. En effet, en se connectant sur le portail en ligne, les membres de l’académie vont pouvoir communiquer instantanément. Toutefois, il faut préciser que l’utilisation de cette messagerie est uniquement à but professionnel. En effet, l’ensemble des messages sont stockés sur le serveur du rectorat. L’accès à l’outil Webmail Montpellier est destiné au personnel dans cinq départements de l’académie de Montpellier pour les écoles, les collèges, les lycées ainsi que les universités. L’académie est constituée de plusieurs ensembles scolaires et universitaires dans cinq départements qui sont : le Gard, l’Hérault, la Lozère, l’Aude et les Pyrénées Atlantiques. Le nombre d’utilisateurs est colossal puisque plus de 2600 établissements y sont répertoriés soit 627 500 élèves, apprentis et étudiants ainsi que 51 900 membres du personnel de l’académie.

Retour haut de page