soulager crampes menstruelles

La dysménorrhée

Table des matières
    Add a header to begin generating the table of contents

    Dans le monde entier, beaucoup de jeunes filles sont confrontées tous les mois à des douleurs à ne pas en finir. Ce sont des règles douloureuses. Elles sont appelées dans le langage médical, dysménorrhée. 

    Elles ont différentes causes et s’accompagnent de divers symptômes. Que faire ? Que manger ? Quel traitement adopter. Cet article vous éclaire sur les règles douloureuses, ses causes, ses symptômes et les facteurs de risques. Vous souhaitez soulager vos règles douloureuses, cliquez ici.

    Dysménorrhée

    La dysménorrhée est le terme médical désignant des règles douloureuses causées par des contractions utérines. La dysménorrhée primaire fait référence à des douleurs récurrentes, tandis que la dysménorrhée secondaire résulte de troubles du système reproducteur. Les deux peuvent être traitées.

    Qu’est-ce que les crampes menstruelles ?

    La dysménorrhée est le terme médical désignant les douleurs liées aux règles (menstruations) ou les crampes menstruelles. La dysménorrhée existe sous deux types: primaire et secondaire.

    La dysménorrhée primaire est le nom donné aux crampes menstruelles courantes qui reviennent sans cesse (récurrentes) et ne sont pas dues à d’autres maladies. Cela se produit lorsque vous commencez vos règles et que vous continuez tout au long de votre vie. Elle dure généralement toute la vie. 

    Il peut provoquer des crampes menstruelles sévères et fréquentes dues à des contractions utérines sévères et anormales. La douleur commence généralement un ou deux jours avant l’apparition des règles ou au moment où les saignements commencent réellement. Vous pouvez ressentir une douleur allant de légère à sévère dans le bas-ventre, le dos ou les cuisses.

    La douleur peut généralement durer de 12 à 72 heures, et vous pouvez avoir d’autres symptômes, comme des nausées et des vomissements, de la fatigue et même de la diarrhée. Les crampes menstruelles courantes peuvent devenir moins douloureuses à mesure que vous vieillissez et peuvent cesser complètement si vous avez un bébé.

    Si vous avez des règles douloureuses en raison d’un trouble ou d’une infection de vos organes reproducteurs féminins, on parle de dysménorrhée secondaire. Ce type est dû à une cause physique. Cela commence généralement plus tard dans la vie. Elle peut être causée par une autre condition médicale, telle qu’une maladie inflammatoire pelvienne ou une endométriose. 

    La douleur de la dysménorrhée secondaire commence généralement plus tôt dans le cycle menstruel et dure plus longtemps que les crampes menstruelles habituelles. Vous ne souffrez généralement pas de nausées, de vomissements, de fatigue ou de diarrhée.

    soulager dysménorrhée

    Quelle est la cause des crampes menstruelles douloureuses ?

    Les crampes menstruelles surviennent lorsqu’une substance chimique appelée prostaglandine fait se contracter (se resserrer) l’utérus. L’utérus, l’organe musculaire où se développe un bébé, se contracte tout au long du cycle menstruel. Pendant les menstruations, l’utérus se contracte plus fortement. 

    Si l’utérus se contracte trop fortement, il peut exercer une pression sur les vaisseaux sanguins voisins, coupant ainsi l’apport d’oxygène au tissu musculaire. Vous ressentez une douleur lorsqu’une partie du muscle perd brièvement son apport en oxygène.

    Les femmes atteintes de dysménorrhée primaire présentent des contractions anormales de l’utérus dues à un déséquilibre chimique dans l’organisme. Par exemple, la prostaglandine chimique contrôle les contractions de l’utérus.

    La dysménorrhée secondaire est causée par d’autres conditions médicales, le plus souvent l’endométriose. Il s’agit d’une affection dans laquelle le tissu endométrial s’implante à l’extérieur de l’utérus. L’endométriose provoque souvent des hémorragies internes, des infections et des douleurs pelviennes.

    Les crampes menstruelles peuvent être également causées par :

    •         Endométriose. Le tissu qui tapisse votre utérus s’implante à l’extérieur de celui-ci, le plus souvent sur vos trompes de Fallope, vos ovaires ou le tissu qui tapisse votre bassin.
    •         Fibromes utérins. Ces excroissances non cancéreuses dans la paroi de l’utérus peuvent provoquer des douleurs.
    •         Adénomyose. Le tissu qui tapisse votre utérus commence à se développer dans les parois musculaires de l’utérus.
    •         Maladie inflammatoire pelvienne. Cette infection des organes reproducteurs féminins est généralement causée par des bactéries sexuellement transmissibles.
    •         Sténose du col de l’utérus. Chez certaines femmes, l’ouverture du col de l’utérus est suffisamment petite pour entraver le flux menstruel, ce qui provoque une augmentation douloureuse de la pression dans l’utérus.

    Symptômes

    Les symptômes des crampes menstruelles sont les suivants :

    Des douleurs lancinantes ou des crampes dans le bas de l’abdomen qui peuvent être intenses.

    •         Une douleur qui commence 1 à 3 jours avant les règles, qui atteint son maximum 24 heures après le début des règles et qui s’atténue en 2 à 3 jours.
    •         Douleur sourde et continue
    •         Une douleur qui irradie vers le bas du dos et les cuisses.

    Certaines femmes présentent également

    Des nausées, des selles molles, des maux de tête ou encore des étourdissements.

    Comment la dysménorrhée est-elle diagnostiquée ?

    Pour diagnostiquer la dysménorrhée, votre prestataire de soins évaluera vos antécédents médicaux et procédera à un examen physique et pelvien complet. D’autres tests peuvent être effectués :

    Échographie. Ce test utilise des ondes sonores à haute fréquence pour créer une image des organes internes.

    Imagerie par résonance magnétique (IRM). Cet examen fait appel à  de gros aimants, un ordinateur permettant d’obtenir des images détaillées des organes et des structures du corps et  des radiofréquences.

    Laparoscopie. Cette procédure mineure utilise un laparoscope. Il s’agit d’un tube fin muni d’une lentille et d’une lumière. Il est inséré dans une incision de la paroi abdominale. En utilisant le laparoscope pour voir dans la région pelvienne et abdominale, le médecin peut souvent détecter des excroissances anormales.

    Hystéroscopie. Il s’agit de l’examen visuel du canal du col de l’utérus et de l’intérieur de l’utérus. Elle utilise un instrument d’observation (hystéroscope) inséré par le vagin.

    Si ces tests indiquent un problème médical, votre prestataire de soins discutera des traitements.

    Si vous utilisez des tampons et que vous présentez les symptômes suivants, consultez immédiatement un médecin : plus de 102 degrés Fahrenheit.

    Fièvre, vomissements, diarrhée, vertiges, évanouissement ou quasi-évanouissement. Une éruption de votre peau qui a l’apparence d’un coup de soleil. Ce sont les symptômes du syndrome du choc toxique, une maladie potentiellement mortelle.

    regles douloureuses douleurs calmer

    Comment soulager les crampes menstruelles ?

    Pour soulager les crampes menstruelles légères :

    Pour un soulagement optimal, prenez de l’ibuprofène dès le début des saignements ou des crampes. L’ibuprofène fait partie d’une classe de médicaments normée anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ils réduisent la production de prostaglandines. Si vous ne pouvez pas prendre d’AINS, vous pouvez prendre un autre analgésique comme l’acétaminophène.

    Placez un coussin chauffant ou une bouillotte sur le bas du dos ou l’abdomen. Reposez-vous au besoin et évitez au maximum les aliments qui contiennent de la caféine. De même évitez de fumer et de boire de l’alcool. Massez régulièrement le bas de votre dos et votre abdomen.

    Les femmes prennent l’habitude de faire régulièrement des activités sportives sujettes aux  douleurs menstruelles. Pour aider à prévenir les crampes, intégrez l’exercice dans votre routine hebdomadaire.

    Si ces mesures ne soulagent pas la douleur, votre prestataire de soins peut vous prescrire des médicaments, notamment de l’ibuprofène ou un autre anti-inflammatoire à dose plus élevée en vente libre. Votre prestataire de soins peut également vous suggérer de prendre des contraceptifs oraux, car les femmes qui en prennent ont tendance à avoir moins de douleurs menstruelles.

    Si les tests montrent que vous souffrez de dysménorrhée secondaire, votre prestataire discutera des traitements de l’affection à l’origine de la douleur. Il peut s’agir de contraceptifs oraux, d’autres types de médicaments ou d’une intervention chirurgicale.

    Ceinture menstruelle Bye pain pour les crampes plus intenses

    Il existe la ceinture menstruelle est également une solution pour dire adieux à vos règles douloureuses. Elle est capable de stopper vos douleurs lors des règles. Conçue par des femmes, elle est faite pour toutes les femmes pour soulager de façon efficace et naturelle les douleurs tout en alliant chaleur et vibrations.

    Cette ceinture est confortable et a une grande autonomie de charge et se charge par câble USB. Facile d’utilisation, elle est légère et permet de garder votre liberté de mouvement quotidien.  

    Elle sera évidemment votre meilleure alliée tous les mois pour soulager efficacement vos douleurs. Grâce à elle, vous soulagez vos douleurs sans prendre de comprimés.  Cette ceinture possède 3 différents modes de températures et vibrations.

    De plus, vous pouvez l’emporter partout ou vous irez. Vous pouvez facilement la mettre dans votre  sac à main. Elle ne soulage pas que les douleurs menstruelles. Elle soulage aussi les douleurs intestinales, les douleurs lombaires et aussi les douleurs cervicales.

    👇🏻Pour la découvrir en détail, cliquez sur l’image ci-dessous👇🏻

    ceinture menstruelle soulager les regles douloureuses

    Quels types de thérapies alternatives peuvent aider à soulager les crampes menstruelles ?

    Les femmes qui ont des règles douloureuses essaient souvent de trouver des moyens naturels de soulager la douleur. Les études sur les méthodes alternatives ou complémentaires n’ont pas été concluantes quant aux résultats. N’oubliez pas que la plupart des compléments alimentaires ne sont pas réglementés par la FDA. Voici d’autres méthodes que vous pourriez trouver utiles :

    Le yoga.

    Les ceintures menstruelles (nous recommandons le modèle de chez Bye-Pain)

    Le massage.

    L’acupuncture et l’acupression.

    Exercices de relaxation ou de respiration.

     

     

    Les traitements cliniques qui pourraient mettre fin aux douleurs de règles pour toujours

    Chacun réagit différemment aux médicaments. Les méthodes qui fonctionnent pour certaines femmes peuvent donc ne pas fonctionner pour d’autres. Cependant, il existe plusieurs traitements cliniques qu’un médecin peut suggérer pour aider à stopper définitivement les douleurs menstruelles. Les sections suivantes examinent plus en détail certains de ces traitements.

    Contraception hormonale

    La contraception hormonale se présente sous de nombreuses formes, dont les comprimés oraux, les injections et les dispositifs insérés.

    Les contraceptifs oraux

    Les contraceptifs oraux fonctionnent en utilisant des hormones pour empêcher les ovaires de libérer un ovule. Les pilules contraceptives orales existent en deux variétés différentes :

    La pilule combinée : La pilule contraceptive combinée contient à la fois des œstrogènes et de la progestérone. Ces hormones jouent un rôle dans le cycle menstruel.

    La pilule à progestérone seule : Ces pilules ne contiennent que de la progestérone. Un médecin peut les prescrire aux personnes qui ne peuvent pas prendre la pilule combinée.

    Les deux formes de contraceptifs oraux peuvent aider à mettre fin aux douleurs menstruelles. Pour que les contraceptifs oraux soient efficaces, les femmes doivent les prendre tous les jours.

    Les contraceptifs oraux peuvent également amener certaines femmes à avoir des règles plus légères et plus régulières. Ainsi, si une femme trouve que les contraceptifs oraux n’arrêtent pas ses douleurs de règles, elle peut les prendre pour supprimer complètement ses règles.

    Cependant, elle doit toujours en parler à son médecin avant de modifier la façon dont elle prend sa pilule contraceptive.

    Dispositifs à progestatif

    Le progestatif est une forme synthétique de l’hormone progestérone. Il existe plusieurs types de dispositifs à base de progestérone qui peuvent aider à stopper les douleurs menstruelles. Ce sont les suivants :

    Les dispositifs intra-utérins (DIU) : Les DIU sont des dispositifs en forme de T que les médecins peuvent insérer dans l’utérus. Les DIU à progestatif durent environ 3 à 5 ans.

    Tige implantable : Les professionnels de la santé peuvent placer ces fines tiges justes sous la peau du bras. Une fois implantés, les bâtonnets libèrent régulièrement de la progestine pour éviter une grossesse. Les tiges implantables doivent être remplacées tous les 3 à 5 ans.

    Injection de contraceptif : Une femme aura besoin d’une injection contraceptive tous les 3 mois.

    Toute personne souhaitant être enceinte tout en prévenant les douleurs menstruelles doit discuter de méthodes alternatives avec son médecin.

    Traiter les problèmes de santé sous-jacents

    Parfois, les douleurs menstruelles sévères sont le résultat d’un problème de santé sous-jacent. Dans ce cas, le traitement de cette affection peut aider à soulager les douleurs menstruelles.

    Prévenir les douleurs de règles

    Dans la mesure du possible, prévenir les douleurs menstruelles avant qu’elles ne surviennent est une bonne méthode pour gérer le cycle menstruel. Les femmes peuvent y parvenir en apportant certains changements à leur régime alimentaire ou en arrêtant de fumer.

    calmer règles douloureuses

    Modifier son régime alimentaire

    Une étude de 2018 a révélé que les personnes qui mangeaient de grandes quantités d’aliments sucrés, salés et gras étaient plus susceptibles de ressentir des douleurs de règles. Une personne qui souhaite arrêter ou atténuer ses douleurs de règles peut bénéficier d’une réduction de sa consommation de ces types d’aliments.

    D’autres recherches notent que les étudiants ayant un régime végétarien et ceux qui mangent plus de fruits et de légumes ont moins de douleurs menstruelles.

    Arrêter de fumer

    Selon une étude de 2020, les personnes qui fumaient des cigarettes étaient 1,45 fois plus susceptibles de souffrir de douleurs menstruelles que celles qui ne fumaient pas. Par conséquent, l’arrêt du tabac peut contribuer à réduire les douleurs menstruelles.

    Quand devez-vous contacter un médecin pour vos crampes menstruelles ?

    De mauvaises crampes empêchent certaines femmes de travailler et d’aller à l’école. Vous n’avez pas à souffrir et vous n’avez pas à mettre votre vie en suspens. Contactez votre prestataire de soins si vous avez des règles douloureuses.

    Il peut être utile de noter vos règles et les jours où la douleur est la plus forte afin de pouvoir faire un rapport complet. Si vous remarquez d’autres symptômes, comme des maux de tête ou des flux abondants, vous devriez également les noter.

    Votre prestataire vous demandera probablement quand vous avez commencé à avoir vos règles, combien de temps elles durent, si vous êtes sexuellement active, si d’autres femmes de votre famille ont des problèmes de règles et quels types de traitements vous avez peut-être déjà essayés.

    Les menstruations sont normales. Vous pouvez avoir des crampes, mais vous n’êtes pas obligée de les subir en silence. Il existe des moyens de rendre les règles douloureuses moins pénibles. Assurez-vous de parler des règles douloureuses à votre prestataire de soins.

    Retour haut de page