Le moto-cross : un sport dangereux ?

Le moto-cross : un sport dangereux ?

Le moto-cross est un sport de compétition connu pour son caractère extrême, voire dangereux. Consistant en une course de vitesse sur des circuits tout terrain accidentés, les débuts de cette pratique sportive remontent en 1924.

Débuté au Royaume-Uni, le moto-cross a ensuite connu une ascension fulgurante en s’élargissant dans toute l’Europe puis aux USA.

Que retenir sur le moto-cross ?

Le moto-cross est un sport mécanique extrême qui se pratique comme son nom l’indique avec les motos.

Comment ça se passe ?

La pratique du moto-cross se fait sur des engins non homologués et idéalement préparés pour résister aux chocs.

Ces motos étant spécialement conçues pour cette tâche s’adaptent aux terrains accidentés et aux surfaces difficiles d’accès.

Placé sous l’égide de la fédération internationale de motocyclisme, le moto-cross est divisé en deux niveaux : le régional et l’international.

Sur les circuits de moto-cross, de nombreux types d’obstacles sont notés. Il peut s’agir des sauts simples, des sauts doubles, des sauts triples, des sauts quadruples, de la table, du camel jump ou encore des whoops. 

Les prérequis en moto-cross

Le moto-cross se décline en trois grandes catégories que sont le MX1, le MX2 et le MX3.

La première correspond aux motos équipées de moteurs 4-temps de cylindre 450 cm3 et la deuxième aux moteurs 4-temps de cylindre 250 cm3. Le MX3 regroupe les motos à moteurs 2-temps de 250 cm3 et plus ainsi que les 4-temps de 450 cm3.

En dehors de ces catégories, il existe également les classes Side-Car et Quad qui participent à certains championnats et tournois en moto-cross.

Les plus grandes compétitions de cette discipline sportive sont le Championnat du monde, le moto-cross des nations et les tournois locaux. 

La dangerosité du moto-cross

Comme dans tous les sports, il existe quelques risques dans la pratique du moto-cross.

Les risques du moto-cross

Le moto-cross est le sport de vitesse préféré des passionnés d’aventure et des personnes à la recherche d’adrénaline. Au nombre des risques de cette discipline sportive figurent les blessures aux poignets et aux côtes qui sont très populaires. 

De même, de nombreux pratiquants du moto-cross subissent des fractures au niveau des hanches, des tibias ou encore des clavicules.

Ces différentes blessures peuvent occasionner des paralysies et même la mort, selon la gravité de l’accident. Au vu des nombreux risques de ce sport de compétition, plusieurs précautions sont exigées de la part du coureur.

Les précautions en moto-cross

Pour se lancer sur une piste de moto-cross, il est indispensable de se munir du nécessaire de protection. Il s’agit essentiellement du casque, des gants, de la minerve, des genouillères, des lunettes, des bottes rigides et du plastron. 

Un habillement adapté et un permis valide attestant la possibilité d’effectuer le moto-cross sont aussi requis. En outre, la souscription a une assurance dommages/risques est fortement recommandée pour faire face aux éventuels risques de ce sport.

Que retenir ?

Le moto-cross est une discipline sportive qui se déroulant avec les engins à deux roues peut s’avérer très dangereuse.

Il est de ce fait conseillé aux coureurs de prendre le maximum de précautions afin d’éviter les risques et de profiter pleinement de leur loisir.

Articles Similaires

Le football américain féminin : que faut-il en savoir ?

Le football américain féminin : que faut-il en savoir ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *